Tarot des éléments

Caroline smith & John astrop

Nombre de cartes : 78

Taille des cartes : 7,5cm sur 12cm

Langue : Français

Prix : 26€

Sortie : Mars 2021

Qualité du deck : Coffret solide à tiroir avec grand livret / cartes brillantes (de meilleure qualité que les cartes de l’Oracle du Soleil, mais je les trouve quand même un peu trop courbées…) / livret au top

Niveau requis : Les cartes s’éloignent un peu de l’imagerie classique des tarots, mais le livret apporte beaucoup d’explications sur la symbolique et les interprétations, donc il convient à un usage débutant.


Ce tarot a été créé par Caroline Smith et John Astrop. Trois de leurs decks sont disponibles en français : l’Oracle du Soleil et l’Oracle de la Lune, et le Tarot des éléments, tous sortis aux éditions Dervy et grosso modo au même prix. Ils ont également créé le Tarot runique, maintenant épuisé, qui se revend plutôt cher. La version originale du Tarot des éléments date de 1988 et il est basé sur le système Rider-Waite-Smith.

Smith et Astrop sont femme et mari, tous’tes les deux ayant travaillé dans l’illustration, la peinture, Smith faisant également des bijoux. Astrop a été astrologue pendant une trentaine d’années, il est maintenant décédé.

Les arcanes majeures ont la particularité d’avoir des inscriptions extraites du «Tonnerre, intellect parfait» (texte gnostique qui rend hommage à la Sophia), ce qui a tout de suite éveillé ma curiosité.

Les arcanes mineures sont reliées à des divinités du monde entier (sauf les figures de cour qui sont reliées à leurs éléments respectifs et aux quatre saisons).

Les cartes ont de grosses bordures blanches pour les titres des cartes et pour les symboles associés aux cartes (symbole de l’élément, symboles astrologiques et aussi hiéroglyphes pour les arcanes mineures). On a aussi un encadré intérieur pour les citations et les entités associées.

Les dessins sont du style naïf, les couleurs sont très saturées : bon retour dans les années 80 ! Presque tous les personnages sont nus et sont tantôt blancs, jaunes, gris, bleus, rouges, verts… mais leur morphologie est toujours similaire.

Certaines cartes ont été renommées : Vierge pour la Prêtresse, Choix pour les Amoureux, Victoire pour le Chariot, Chaman pour l’Hermite, Destin pour la Roue de Fortune, Loi pour la Justice, Paix pour la Tempérance, Éon pour le Monde. Les figures de cour se nomment dans l’ordre : Fille, Fils, Mère, Père. Les suites sont nommées selon leurs éléments respectifs – Feu, Terre, Air, Eau – et les arcanes majeures sont reliées à l’Esprit.

Les influences astrologiques associées aux 78 cartes n’ont rien à voir avec celles que l’ont peut trouver ailleurs : il n’y a ici que les planètes du système solaire, l’Ascendant, le Milieu du Ciel, et les Noeuds. Donc : pas de signes du zodiaque. John Astrop étant lui-même astrologue, j’imagine que les correspondances ont été bien pensées.

Le livret réserve une page pour chacune des cartes, avec le titre et le mot-clé de la carte, les influences astrologiques, une description visuelle et symbolique, et la signification possible dans un tirage. Globalement, c’est assez similaire pour les majeures et les mineures.

On a une introduction au tarot, aux arcanes majeures et mineures, aux éléments, à la numérologie, aux figures de cour, des exemples de tirage, des récapitulatifs par mots-clés de chaque arcane et un récapitulatif des hiéroglyphes utilisés. Il y a aussi des lectures conseillées tout à la fin. Bref, un livret assez bien foutu, même pour débuter.

Par contre, je chipote un peu, mais on aurait pu avoir davantage d’infos sur les planètes et divinités. Je ne m’y connais pas assez pour vous dire si les associations sont vraiment adéquates : c’est très simplifié et il manque d’explications à ce sujet, donc ne prenez ce deck pour en apprendre plus sur ça (même si ça a le mérite de nous y intéresser pour approfondir le sujet si on en ressent le besoin : surtout qu’il y a des conseils de lectures).

Malgré son côté un peu fourre-tout qui pourrait crisper des personnes plus avancées sur ces sujets, je trouve néanmoins que l’attachement au «Tonnerre, intellect parfait» est très bien trouvé et résonne à merveille avec les arcanes majeures.

Je déplore un peu la qualité d’impression du coffret (pixellisé sur son image de couverture alors que le livre ne l’est pas) et le dos des cartes qui ne reflète pas la beauté du jeu, mais je l’aime fort !

C’est un deck pour lequel j’ai eu un énorme coup de coeur en le voyant, qui m’a fait ressentir comme une sorte d’appel. Je l’utilise beaucoup, et pour tout type de tirage, aussi bien très concret que plus spirituel.


Art de Caroline Smith autour de ce tarot

Laissez un commentaire