Les bases du tarot

structure du tarot

Le tarot dit « divinatoire » est un ensemble de 78 cartes, qui a la même structure que le jeu de tarot classique : 22 atouts + 4 séries de dix cartes numérotées de 1 à 10 avec 4 cartes de cour (valet, cavalier, dame, roi).

Dans le tarot qui nous intéresse, les atouts sont appelés arcanes majeures, et les autres cartes sont appelées arcanes mineures (l’arcane est parfois mis au féminin ou au masculin selon les sources, j’utiliserai personnellement le féminin).

Les arcanes mineures se décomposent en 4 suites : les Deniers (ou Pentacles), les Coupes, les Bâtons, les Épées, qui sont reliées respectivement à l’élément Terre, Eau, Feu et Air.

Chaque carte représente en général une ou plusieurs figures humaines, animales, angéliques ou chimériques, qui sont mises en situation dans des décors variés. Les cartes utilisent une forte symbolique, et souvent des codes couleur précis. La numérologie a aussi son importance.

Cette structure est ce qui distingue les tarots des oracles.

Même si, dans certains jeux, quelques arcanes sont interverties (par exemple, on retrouve parfois l’arcane 8 à la place de l’arcane 11 et inversement), ou encore renommées, il y a un ordre établi. La symbolique peut différer d’un tarot à l’autre, mais reste quand même relativement souvent la même.

Les cartes de tarot ont des interprétations assez ouvertes, qui peuvent englober tous les domaines de la vie, et ont des aspects positifs et négatifs. Certains jeux sont plus tranchés concernant l’inclinaison positive ou négative des arcanes, d’autres mettent l’accent sur les deux aspects, ce qui a été mon choix aussi.

les arcanes

Le nom « arcane » signifie secret ou mystère. Il est utilisé notamment en magie, et symbolise le « truc » d’un tour de magie, le secret qui le fait marcher. Les arcanes nous aident donc en quelque sorte à comprendre le secret du monde, de nous-mêmes, des autres, d’une situation, d’un problème.

Les arcanes majeures représentent des archétypes* universels, elles ont une symbolique très forte et ce sont les cartes qui sont souvent les plus connues et utilisées. Elles représentent des grandes étapes de vie, de développement, de bouleversement.

Les arcanes mineures se concentrent sur des aspects plus quotidiens, et représentent quatre aspects principaux de la vie. Elles sont divisées en 4 séries.

La série des Deniers représente le monde matériel, professionnel, financier, environnemental, physique. Ce sont les nécessités, les besoins concrets, l’organisation, la responsabilité.

La série des Coupes représente le monde émotionnel, affectif, sentimental, amoureux, relationnel. Elles représentent le jardin secret ainsi que l’ouverture au monde, la sensibilité.

La série des Bâtons représente la force intérieure, la créativité, les passions, l’énergie, les désirs, l’expression brute. Ils représentent aussi la capacité de réagir, de se manifester.

La série des Épées représente le langage, l’intelligence, le psychisme, les opinions, les idées. Elles représentent la communication, l’intuition, la curiosité, la culture, les idées.

*archétype : «symbole primitif et universel appartenant à l’inconscient collectif de l’humanité et se concrétisant dans les contes, les mythes, le folklore, les rites etc.» (source: CNRTL)

les couleurs

Les couleurs utilisées dans le tarot (notamment dans le tarot de Marseille) ne sont pas choisies au hasard et respectent une symbolique particulière. Ce qui fait qu’en observant bien la carte, on peut déjà avoir beaucoup d’indices. Selon le tarot, selon la version d’un même jeu, les couleurs peuvent changer, mais sont souvent un bon indicateur de ce qui se passe.

Noir / Sombre : Vide, chaos, obscurité, sacrifice, mort, profondeur, régression, inconnu, absence, peur…

Brun : Humain, vivant, matériel, vie, plaisir du corps, terre, construction, labeur, pérennité…

Rouge : Chaleur, activité, vitalité, expansion, énergie, passion, réalisation, extraversion, rapidité, puissance…

Jaune : Lumière, intellect, richesse, supériorité, sublimation, maturité, rayonnement…

Blanc : Lumière, unité parfaite, purification, divinité, pureté, sagesse, délicatesse, innocence…

Bleu ciel : Réceptivité aux énergies célestes, astrologiques, spiritualité, clairvoyance, infini…

Bleu indigo : Réceptivité, immobilisme, conscience, passivité, fluidité, intuition, réflexion, introversion, lenteur…

Vert : Transformation, naissance, végétal, absorption, forces terrestres, naturel, vie, fertilité…

la numérologie

La symbolique des nombres est importante à appréhender pour la lecture des arcanes numérotées, elle permet de comprendre en un clin d’œil quelle énergie la carte dégage.

Le chiffre de la carte est à mettre en relation avec son élément pour aller plus loin dans l’interprétation.

1 / Un / I : Unité, puissance, début, potentiel, élan, opportunité, ambition, fierté, détermination, action, vitalité, énergie, individualité, jeunesse, activité…

2 / Deux / II : Réceptivité, gestation, accumulation, préparation, complémentarité, dualité, équilibre, conciliation, sensibilité, échange, conflit, apprentissage, relation, écoute…

3 / Trois / III : Ouverture, dynamisme, créativité, curiosité, éclatement, premières expériences, fertilité, abondance, souplesse, optimisme, innovation, recherche…

4 / Quatre / IIII : Stabilité, perfection, construction, vie matérielle, organisation, maturité, rigueur, contrôle, autorité, durabilité, conservation, pouvoir, domination…

5 / Cinq / V : Passage, idéalisme, dépassement, esthétique, raffinement, originalité, adaptation, spiritualité, convictions, béatitude, génie, aventure, intellect, absolu…

6 / Six / VI : Transition, changement, sensibilité, sérénité, sentiments, compréhension, générosité, protection, éducation, foi, hésitation, idéalisme…

7 / Sept / VII : Victoire, action, impact, expansion, perception, intrépidité, efforts, combats, défi, chance, ouverture, originalité, choix, vocation, mouvement, réflexion, témérité…

8 / Huit / VIII : Équilibre, perfection, lucidité, compréhension, curiosité, érudition, rêves, réceptivité, abondance, plénitude, paix, stabilité, régénération, harmonie, maîtrise, détermination…

9 / Neuf / VIIII : Retour, passé, repli, sagesse, utopie, patience, liberté, autonomie, intelligence, vigilance, passage, conscience, avant-dernière étape, initiation, sérieux…

10 / Dix / X : Accomplissement, fin de cycle, futur, sérénité, réalisation, transformation, perfection, renaissance, totalité, ambition, détachement, universalité, autonomie, liberté…

les figures

Valet / Page : Servitude, dépendance, règles, efficacité, débuts, transition, formation, apprentissage, curiosité, limites, progression, endurance…

Cavalier•e : Ouverture, curiosité, objectifs, indépendance, devoir, évolution, responsabilité, lucidité, aventure, intégrité, fougue, créativité, passion, optimisme…

Reine : Souveraineté, plénitude, générosité, bienveillance, humilité, sagesse, intelligence, perfectionnisme, sens du détail, épanouissement, talent, altruisme…

Roi : Autorité, force, guide, maîtrise, aisance, abondance, stabilité, réalisation, distinction, maturité, tranquillité, obstination, tradition…

comment utiliser le tarot

Pour débuter, il faut d’abord se familiariser avec les cartes de son jeu, prendre le temps de regarder chaque carte une par une, d’essayer de l’interpréter librement, porter attention au dessin, aux compositions, aux personnages, aux décors, aux couleurs, aux actions… Que vous montre la carte, qu’est-ce qu’elle évoque pour vous ? Notez vos impressions.

Dans un deuxième temps, il reste important de vraiment se renseigner sur la signification qui a été attribuée aux cartes, généralement données dans un livret avec le jeu, ou dans des livres spécialisés. Ça peut être très utile si vous n’avez pas l’habitude de travailler à l’intuition.

Tous les jeux ne reposent pas sur la même symbolique, les mêmes enjeux, donc concentrez-vous en premier lieu sur les informations données sur votre tarot en particulier, car parfois ça peut ne pas très bien correspondre de l’un à l’autre.

Lorsque vous recevez un nouveau tarot, vous pouvez passer un petit moment d’abord à le purifier (fumigation à l’encens ou avec des plantes aux propriétés purifiantes, à l’aide d’un quartz ou d’une tourmaline noire, avec du sel… choisissez la technique avec laquelle vous êtes déjà en familiarité). Vous pouvez ensuite prendre le temps d’y imprégner votre propre énergie, en le tenant en main, en le brassant… Il existe une technique qui consiste à placer une carte ou tout le jeu sous l’oreiller ou sur la table de chevet pour dormir avec et demander à ce qu’il «vous parle en rêve».

Il est conseillé d’approcher le tarot dans une ambiance détendue, calme, à un moment où vous ne serez pas dérangé’e, sur une surface propre, dégagée, voire consacrée à cet usage. Moins vous serez sollicité’e par d’autres choses, plus votre attention sera concentrée sur le jeu et sur l’interprétation.

Vous pouvez choisir d’allumer un encens, de mettre une musique d’ambiance, de vous entourer de pierres, d’objets rituels, et choisir une nappe ou un chemin de table que vous réservez à la lecture de cartes.

Si vous ne vous sentez pas trop en confiance les premières fois, essayer de vous faire des petites affirmations à chaque début de tirage : « Je perçois clairement les messages que me transmettent les cartes et j’accepte ma vision des choses, je reçois exactement ce que je dois savoir et je remercie les cartes pour la clarté qu’elles m’apportent. »

Ensuite, passons à la partie qui vous intéresse sûrement le plus : tirer les cartes pour les interpréter. Tirer les cartes consiste d’abord à les mélanger entre elles, à réfléchir à une question particulière puis à choisir instinctivement la ou les cartes qui pourront y répondre.

Il existe beaucoup de techniques pour mélanger les cartes (en coupes grossières, en les brassant, en les mélangeant endroit/envers…). Il existe également plusieurs façons de choisir les cartes (en les étalant, en prenant celles qui tombent en mélangeant, en les choisissant avec un pendule…). Ne vous préoccupez pas trop d’appliquer une technique si celle-ci ne vous correspond pas : faites-le intuitivement !

Il peut être pertinent de tirer plusieurs cartes qu’une seule dans le cas où les cartes ne sont tirées qu’à l’endroit, afin d’apporter des nuances, de comprendre les enjeux.

Nous verrons ensuite comment tirer les cartes et les interpréter. Il ne faut pas perdre de vue que chaque carte est comme toute personne ou situation : elle comporte ses bienfaits et ses ombres, ses qualités et ses défauts, son sens change selon le contexte, et permet de passer en revue toutes les facettes d’un problème auquel on peut faire face.

carte à l’endroit / cartes inversées

Chaque carte est associée à des mots-clés et des interprétations positives et négatives. Il est possible d’utiliser une méthode qui consiste à lire les cartes à l’endroit ET à l’envers, auquel cas l’endroit symbolise les aspects positifs et l’envers les aspects négatifs.

Dans certains tarots, certaines cartes sont directement connotées positivement ou négativement. Un personnage qui sourit, un grand soleil, une nature luxuriante ou encore des trésors sont des symboles indicateurs d’une carte positive. Des épées plantées dans le corps, un coup de tonnerre, un fond de couleur sombre, une personne qui pleure ou qui saigne sont des symboles négatifs, clairs pour tout le monde. Il peut être assez facile de leur donner d’office une signification tranchée. Néanmoins, certaines cartes ne sont pas aussi faciles à interpréter positivement ou négativement directement.

Vous pouvez vous simplifier la vie, en utilisant les cartes à l’endroit et à l’envers, en vous disant qu’une carte dans le bon sens sera positive, une carte dans le sens inversé sera négative.

Ou encore, si une carte vous semble, à vous, originellement positive ou négative, son sens sera contrarié si elle tombe de façon inversée.

Les aspects positifs et négatifs peuvent aussi être déterminés par une méthode de tirage qui précise si la carte concerne des éléments bénéfiques ou maléfiques, au cas où on ne préfère pas utiliser les cartes inversées.

Vous êtes ici la meilleure personne pour déterminer ce qui fera le plus sens pour vous, il n’y a pas vraiment de règle. Expérimentez, changez de méthode, et gardez celle qui vous plaît le plus.

Maintenant, comment pratiquer le tirage avec des cartes dans les deux sens ?

Vous pouvez mélanger les cartes en coupes (séparer le tas en deux, en trois, en quatre…) en inversant aléatoirement le sens d’une des coupes. Mélangez comme ça autant que vous voulez, l’important est qu’il y ait approximativement autant de cartes inversées qu’à l’endroit. Vous pouvez aussi brasser les cartes en les étalant sur la table, et les mélanger dans tous les sens avant de les remettre en tas.

Vous pouvez aussi choisir de garder les cartes dans le même sens dans le paquet, et décider à l’aide d’un pendule dans quel sens lire la carte. Vous pouvez improviser un pendule maison : une bague au bout d’une ficelle, un collier avec un pendentif… Tenez-le en main, pensez à votre question et demandez-vous dans quel sens lire la carte. Si le pendule tourne en sens horaire, vous la lisez à l’endroit ; si le pendule tourne dans l’autre sens, vous la lisez à l’envers.

Certaines personnes n’utilisent que les cartes à l’endroit, et nuancent leur tirage selon leur vision positive ou négative de la carte et selon les cartes environnantes, mais prennent quand même en compte les cartes qui «sautent» du paquet quand elles se trouvent inversées.

à quoi répond le tarot

On a souvent une vision du tarot comme un outil divinatoire servant à connaître l’avenir, à savoir si on va trouver un boulot, trouver l’amour, trouver un logement, trouver sa voie, trouver la santé…

Il faut savoir que toute réponse concernant un avenir proche ou lointain n’est jamais affirmative à 100% : le futur n’est pas figé. Le tarot peut donner une direction, des situations favorisées dans l’immédiat, une nuance qui se dégage déjà dans le présent, selon le contexte du moment.

Faire des affirmations sur l’avenir, que ce soit le sien ou celui d’une tierce personne, nécessite une prise de recul. Cela peut forcer une situation, en empêchant la personne de faire des efforts pour prendre en main la situation, ou en créant une forme de fatalisme.

Il est parfois plus intéressant d’utiliser le tarot comme un outil d’introspection, pour analyser le présent, voire comprendre quelles situations passées ont mené au présent. Le tarot peut être un miroir, refléter les choses que l’on ne voit pas encore bien mais qui sont là.

Il peut mettre en lumière des aspects de la vie sur lesquels on est dans le déni, aider à démêler une situation trouble, voir plusieurs facettes d’un problème, trouver des solutions auxquelles on n’aurait pas pensé, nous aider à nous faire un avis sur une personne…

Par exemple : au lieu de demander au tarot si je vais réussir quelque chose dans l’avenir, je vais plutôt demander si mon projet a de bonnes bases, si j’ai déjà les compétences nécessaires, quels sont les points faibles, quels sont mes outils et mes appuis, un conseil pour réussir…

poser une question

Plusieurs domaines généraux peuvent être étudiés : l’aspect affectif, l’aspect mental, l’aspect spirituel, l’aspect physique, l’aspect matériel, l’aspect professionnel…

Ceux-ci sont les plus courants et ils englobent généralement les domaines les plus importants de la vie, qui sont sujets à questionnements.

Pour chaque carte, ces domaines sont plus ou moins en exaltation, en échec, ou en position neutre. Une carte peut par exemple s’avérer excellente pour l’intellect mais très peu pour le relationnel, ou être généralement positive ou négative dans la plupart des domaines, sauf dans certaines situations exceptionnelles.

Poser une question pour un domaine particulier permet de cibler la réponse, auquel cas le message de la carte sera plus clair que si on aborde les cartes sans question au préalable, sans savoir quelle situation a besoin d’être éclaircie.

Poser une question précise permet au message de la carte d’être encore plus clair et plus ciblé. Voici des exemples de question : Quelle leçon dois-je tirer de cette situation / quelle attitude adopter maintenant ? Quels sont mes outils, mes allié’e’s dans cette situation ? Est-ce un bon environnement / moment pour envisager ce projet ? Quelles sont les difficultés à lesquelles je peux m’attendre ? Qu’ai-je à gagner / perdre en faisant telle chose ? Quels sont les challenges intérieurs / de l’extérieur du moment ? Comment en suis-je arrivé’e là ? …

tirage d’une carte

Lorsque l’on tire une carte, on va regarder ce qui se passe dessus, faire attention au sujet, aux couleurs, au numéro de la carte, à l’action en cours (ou l’inaction), au décor, aux objets…

Il est important de se demander d’abord ce que la carte représente pour soi. C’est ainsi que le tirage devient plus personnel. Selon l’humeur, selon la situation, l’interprétation intuitive de la carte apportera différentes réponses.

On peut se référer au livret, se renseigner sur les mots-clés, la signification, l’archétype, les éventuelles correspondances… Selon la question qui a été posée, on va s’attarder sur une signification plutôt qu’une autre.

Aucune carte n’est ni bonne ni mauvaise par essence (même si certaines dégagent une ambiance positive ou négative). Certaines sont radicales, d’autres très nuancées, il faudra donc passer en revue tout ce que la carte a à dire, et adapter l’interprétation en fonction.

• Lecture à l’endroit et à l’envers
Ce cas de figure nécessite que certaines cartes se présentent de façon inversée (voir chapitre sur le cartes à l’endroit et à l’envers). Avec ce type de tirage, l’interprétation est souvent plus aisée et évidente, plus tranchée et radicale. Même avec une seule carte tirée, le message est clair.

• Lecture à l’endroit uniquement
Ce type de tirage unique est peut-être plus difficile, car chaque carte présente à la fois des aspects positifs et négatifs. La lecture à l’endroit nécessite souvent des questions précises, des tirages à emplacements particuliers. Selon la question posée, une carte peut être plus adaptée qu’une autre, et une autre carte qui s’avère positive dans certaines situations peut être un peu plus négative dans une autre situation.

tirage de plusieurs cartes

Tirer plusieurs cartes permet d’avoir plus de précision, de se raconter une histoire, de voir une évolution, de poser du contexte… Il peut être intéressant de vraiment réfléchir aux questions posées pour chaque carte pour développer sur un thème particulier.

EN DUO
• En tirant deux cartes, l’interprétation peut être affinée. La première peut donner le ton, le sujet, le thème et la deuxième vient l’aspecter positivement ou négativement, la nuancer.
• Les cartes peuvent également être tirées de façon à noter les deux aspects de la question : une carte indique les qualités et l’autre les défauts, une carte représente soi et l’autre carte représente une autre personne, une carte représente un premier choix et l’autre un deuxième chois, etc…

EN TRIO
Cette façon de faire peut former une sorte de frise temporelle : passé / présent / futur, ou encore une petite histoire : sujet / verbe / objet, ou encore : ombre / lumière / conciliation. Cela peut également être utilisé comme : problème / conseil / dénouement. Les possibilités nombreuses, c’est une sorte de tirage très dynamique mais pas trop complexe, qui peut être improvisée librement.

AUTRES TIRAGES
Il existe une infinité de tirages possibles, en utilisant autant de cartes qu’il est nécessaire. Vous retrouverez sur cette page des exemples de tirages plus complexes que j’ai créés, afin de vous guider – mais vous êtes libre de faire vos propres modèles !