Presentation_deck_IEO

Illuminated Earth Oracle

Claire mack

Nombre de cartes : 63

Taille des cartes : 7,6cm sur 12,1cm

Langue : Anglais

Prix : ~45€ – 50$

Sortie : 2018

Qualité du deck : Boîtier cloche rigide au toucher «peau de pêche» / cartes épaisses au toucher velouté / petit livret

Niveau requis : Certaines cartes sont assez abstraites et les interprétations du livret sont assez succinctes. C’est un deck davantage intuitif qu’un deck qui va droit au but.
Peut-être pas le mieux pour débuter.


Cet oracle auto-publié a été entièrement conçu par Claire Mack. On peut le retrouver sur la boutique Tarot.nl qui se situe aux Pays-Bas, pour éviter les frais de douane.

L’ensemble du deck est de très bonne qualité, le boîtier est bien solide, et les cartes tiennent le coup à l’usage même intense. Il faut aimer le toucher un peu velouté, mais ça ne gêne pas pour mélanger les cartes. En revanche, pour les personnes qui font sauter les cartes, il faut savoir qu’elles viennent souvent par paquets.

Le dos des cartes n’est pas symétrique haut/bas, pour les personnes qui utilisent les cartes dans le double sens.

Les cartes ont toutes un aspect très texturé dans leur esthétique que j’apprécie particulièrement, et la palette de couleurs est plutôt variable. Certaines cartes sont figuratives, tandis que d’autres sont vraiment abstraites.

On retrouve des humains (qui ne sont clairement pas en majorité), des animaux, des végétaux, des minéraux et beaucoup de figures géométriques. Comme son nom l’indique, c’est un deck davantage organique, qui ramène à la Terre et que relie aussi un peu au cosmos. On est plus proche du documentaire naturaliste que du deck qui se raccroche à des éléments très concrets du quotidien.

Le seul reproche que je pourrais faire au niveau des cartes, c’est que c’est parfois pas évident de lire du clair sur du doré pour les titres.

Il y a beaucoup de cartes donc un assez large éventail de concepts positifs, neutres et négatifs (indices de leur polarité sur les cartes).

Le livret fait 24 pages, il est de la taille des cartes, et il va droit au but : on commence directement avec les interprétations des cartes, de deux ou trois petites phrases chacune, et on a un court texte sur la création de l’oracle sur deux pages. Comme le dit Claire Mack, la plupart des cartes sont abstraites pour laisser plus de place à l’immersion, à l’intuition, à l’imagination, et c’est aussi pour ça, je pense, qu’on a un livret assez court.

Ça rejoint l’idée que c’est un deck qui se vit pleinement plutôt qu’il ne s’apprend.

C’est un deck davantage introspectif et médiumnique que prédictif, mais de mon expérience il peut tout de même très bien répondre à tous types de tirages, combiné surtout mais seul aussi.

C’est le deuxième deck de Claire Mack que j’ai pris, mais je le trouve peut-être plus complet, plus facile d’approche et plus divers que le Faceted Garden Oracle (que j’aime énormément aussi), et c’est pourquoi je le présente en premier.

Il a rapidement été un de mes oracles les plus utilisés, et j’apprécie particulièrement de l’utiliser en combo avec d’autres decks, pour ajouter une ambiance, un décor, une nuance, une sensation.


Site

Instagram

Retrouver l’oracle sur le site de Claire Mack

Retrouver l’oracle sur tarot.nl

Laissez un commentaire