Arcanes mineures : Les Pages

Les Pages représentent l’apprentissage, les débuts, la formation. Ce sont des cartes de transition, d’application des règles, d’efficacité et de curiosité. Ce sont aussi la servitude, la dépendance, les limites.

Je vous propose une analyse rapide des arcanes du tarot à travers les decks de ma collection, afin de dresser un tableau plus complet de chaque carte selon ma perception de celles-ci.

Decks présentés, dans l’ordre : Movie Tarot, Tarot des éléments, Néo Tarot, Modern Witch Tarot, Tarot de la Fortune, Tarot Thoth, Tarot of the Spirit, Tarot of the Divine, Tarot del fuego, Starman Tarot, Tarot de Bruegel, Tarot de Bosch, Tarot de la conscience, She Wolfe Tarot, Serpentfire Tarot

page D’ÉPÉES

Le Movie Tarot représente Travis Bickle du film Taxi Driver (un film que je n’ai pas vu, donc je vais me baser sur ce que j’en vois de loin). Même s’il a une vibe de Cavalier, il est un peu plus désordonné, trop hors du monde et solitaire. Il est à la merci des épées, même s’il se les approprie comme arme pour faire sa propre justice.

Le Tarot des éléments lie cette carte à Agusita, la Lune au printemps, et astrologiquement à la Lune et à Mercure. On voit 2 personnes en train d’échanger, de dialoguer, mais aussi d’apprendre (grâce aux ressources écrites, orales, mais aussi à l’intuition et aux ressentis). Une cigogne délivre un message. C’est une carte de lien aux autres, de communication.

Dans le Néo Tarot et le Modern Witch Tarot, une personne éprouve sa nouvelle épée seule, d’une façon plus sensible et poétique que ne le ferait une personne qui se prépare au combat. On teste ses idées, on cherche à former son opinion, son mental. On tâte le terrain.

Dans le Tarot de la Fortune, læ Page examine le fourreau de son épée, se demande d’où viennent les idées qui lui sont inculquées, elle pointe l’épée vers sa tête pour voir si elle peut en faire sienne, si ça résonne avec ses propres perceptions. On est dans la découverte, l’apprentissage. Læ Page est bien apprêté’e : on a besoin d’idéaux, de belles causes, on aime le plaisir de jouer avec les mots, l’approche ludique et plaisante.

Dans le Tarot Thoth, c’est la Princesse des Épées, qui s’élève du brouillard, de la confusion, des idées communes. Elle a comme des ailes de fées, on peut penser qu’elle se forge autour de son imaginaire, de son monde idéal, qu’elle se bat pour la beauté des choses. Elle crée son ciel.

Le Tarot of the Spirit l’appelle Wind Sister, et montre une femme qui crée un ouragan coloré, avec des idées légères comme des papillons. Ici aussi on se tend vers les belles choses, vers ce qui élève l’âme. On se montre à nu, on n’a pas peur d’exprimer ce qui se passe à l’intérieur de soi.

Le Tarot of the Divine fait référence à un conte arabe, avec la princesse Parizade qui s’est lancée dans une quête de 3 trésors après que ses frères aient échoué. Son astuce et son intelligence lui permettent de la mener à bien, et de rétablir l’ordre des choses, et de les rendre même plus belles.

Le Tarot del fuego montre une personne aux yeux bandés, qui expriment la tristesse et la colère, et la bouche tient un poignard contre un tas gris avec plein d’yeux : on ne supporte pas d’être forcé’e à rentrer dans un moule, on veut pouvoir penser pleinement par soi-même, laisser exister ses rêves et ses utopies (même si on sait qu’on se met des œillères).

Dans le Starman Tarot, la Princesse s’élève au-dessus du monde, des idées communes, on veut faire changer les mentalités, même si on est pour le moment complètement hors sol. On a du mal à rester terre-à-terre, mais il peut aussi en jaillir des idées singulières.

Le Tarot de Bruegel dit : « Le berger doit veiller même quand son troupeau dort ». Il faut être toujours vigilant’e des informations qu’on assimile. L’innocence des moutons peut être mise à mal par le lion qui veille au loin, et la flamme des passions peut brûler ce qui protège notre mental des biais.

Le Tarot de Bosch montre une personne en train de brandir son épée contre une souche d’arbre (un début d’idée qui commence à s’ancrer), comme pour tester sa solidité. Sa tête est enserrée dans une armure métallique : on est encore un peu isolé’e de la réalité, et on a du mal à faire rentrer de nouvelles idées, autres que les siennes.

Le Tarot de la conscience nomme cette carte « Maître du Verseau », et montre dans une sphère parfaite (le monde, l’œil conscient), une personne ailée (qui s’élève, qui prend son autonomie, qui sait porter ses propres idées elle-même) qui tend un cadeau (on a beaucoup de choses à apporter aux autres).

Dans le She Wolfe Tarot, une personne avec une aile noire se tient en PLS et s’agite sur la planète Vénus qu’on voit en fond. On aimerait voler vers la passion, les belles idées, mais on est peut-être confronté’e à sa propre incapacité, ou à la noirceur du monde. Beaucoup d’agitation qui est le reflet des désirs nébuleux plutôt que de la concrétisation.

Le Serpentfire Tarot montre une personne aux mains placées sur la tête qui sont en position d’attraper une source lumineuse, un éclair, une idée soudaine, de génie. On a le mental exacerbé, les pensées qui fusent. Tout semble possible (univers en fond de carte).

Page De coupes

Le Movie Tarot représente William Shakespeare dans le film Shakespeare in love (encore un film que j’ai pas vu). Dedans, W.S. cherche l’inspiration pour sa nouvelle pièce de théâtre et rencontre sa muse, dont il tombe amoureux. Subterfuges, amour impossible, romance, création, jeux de rôles… voilà ce dont il est question ici.

Le Tarot des éléments lie cette carte à Matasignais, la Lune en automne, et astrologiquement, à la Lune et à Uranus. Une jeune fille protège sa nudité (à moitié) : elle tente de se montrer vulnérable mais n’assume pas tout à fait. Pendant ce temps, son troisième œil s’active et lui permet un envol spirituel, une bonne intuition.

Le Néo Tarot et le Modern Witch Tarot, basés sur le Rider-Waite-Smith, montrent une jeune fille qui tient une coupe devant son visage, de laquelle dépasse un poisson (symbole de sa tentative de maîtriser le monde des émotions, des ressentis, de l’intuition). Elle écoute sa petite voix intérieure.

Dans le Tarot de la Fortune, on voit une jeune personne bien apprêtée, un peu fleur bleue, qui se tient sur la rive d’une eau mouvementée (ses émotions qui débordent un peu, fougueuses, enthousiastes). Elle a enlevé le couvercle de sa coupe pour se laisser davantage atteindre, pour mieux s’observer, laisser libre cours à ses ressentis. La Lune règne en maîtresse. C’est une carte de sensibilité, de réceptivité, de romantisme.

Le Tarot Thoth montre la Princesse des Coupes dans une robe qui ressemble à une queue de sirène ornée de pierres précieuses. Elle tient dans sa main un coquillage qui contient une tortue qui sort de sa coquille. Autour d’elle, un lotus, un poisson et un cygne. La Princesse est totalement dans son élément, elle en prend soin, elle s’entoure bien, elle est passionnée. Tout est source de beauté, d’amour et d’abondance.

Le Tarot of the Spirit montre également une princesse bien apprêtée qui chevauche un cygne sur une tortue (à moins que ce ne soit un serpent, prêt à tromper et à jouer de la naïveté et de l’innocence…). C’est une carte aux allures oniriques, de conte de fée. La beauté et la lumière sont vite contrastées par les ténèbres qui pointent.

Le Tarot of the Divine fait référence à Bakunawa et les 7 lunes (mythologie philippine), où le serpent de mer Bakunawa, attiré par les lunes, décide d’en avaler une, puis une autre, puis une autre… (envie, jalousie, obsession) La carte représente un jeune page qui porte sa coupe devant lui (se laisse guider par ses émotions), sous la bénédiction de Tu’er Shen, le dieu chinois (le dieu lapin) des relations homosexuelles.

Dans le Tarot del fuego, une jeune femme se prélasse dans une coupe, couronnée et entourée de fleurs. On prend soin de son jardin intérieur, de son environnement, on prend soin de soi, on se chouchoute, on se pomponne. Tout va bien dans le meilleur des mondes tant qu’on peut créer son propre monde derrière des yeux clos.

Le Starman Tarot montre une personne qui semble aliénée, parasitée par les influences extérieures et intérieures : tout est trop en ébullition, et on a du mal à discerner ce qui vient de soi et ce qui vient de l’extérieur. On est comme une éponge au monde, on souffre de la souffrance des autres, on se réjouit du bonheur des autres… Et tout est comme un boulet au pied qui empêche d’être uniquement soi.

Le Tarot de Bruegel dit : « Les vrais amis sont comme les mouches blanches (=rares) ». On voit une personne seule avec ses émotions comme boussole (la flèche dans la coupe), qui recherche des grenades dans la neige (rêves, irréalisme, relation impossible, personnalité unique).

Le Tarot de Bosch montre une personne à moitié en armure (peur qu’on parle de nous dans notre dos, qu’on nous attaque de façon fourbe, on se protège aussi des pensées et émotions des autres) qui porte sa coupe devant avec prudence pour ne pas glisser sur des obstacles (souffrir d’une mauvaise expérience et avoir peur de ne pas savoir s’en relever).

Le Tarot de la conscience nomme cette carte « Maître des Gémeaux », c’est une carte où on s’ouvre aux autres, où il y a à la fois rencontre et dualité, où on confronte mental et raison aux émotions et sentiments. Le tout forme comme un œil : les autres sont notre reflet et inversement.

Le She Wolfe Tarot montre plusieurs femmes qui honorent Vénus, même si celle-ci est à moitié occultée par les nuages (confusion dans les sentiments, rêves impossibles, difficulté à savoir ce qu’on veut vraiment). La pyramide invite à l’ancrage, et l’Ankh montre la puissance et l’aspect « pour la vie » des sentiments.

Le Serpentfire Tarot montre une personne assise de dos en haut d’escaliers (épanouissement, ascension, aller au bout de soi) qui contemple deux croissants de Lune : on peut se confronter à des émotions contraires, à un choix affectif, des influences extérieures fortes.

Page De bâtons

Le Movie Tarot représente l’Agent J des films Men in Black, un policier recruté par une agence qui s’occupe des extraterrestres infiltrés. Il se démarque par son agilité, son sens de l’humour, son sang-froid. C’est le « petit jeune » de l’agence, qui cherche toujours à faire des preuves par fierté.

Le Tarot des éléments lie cette carte à Armatus, la Lune en été, ainsi qu’à Mars et au Noeud nord. On voit une femme qui passe un portail, avec un document ou une brique dans les mains, qui est vierge : c’est à elle de commencer quelque chose à sa façon. Un oiseau apporte un message, des personnes dansent, la boucle et l’oreille renforcent la communication et l’expression (verbale, corporelle). Les choses sont faites en commun, mais c’est à nous d’initier.

Dans le Néo Tarot et le Modern Witch Tarot, basés sur le Rider-Waite-Smith, une jeune fille observe, analyse et jauge son nouvel outil, son bâton. Pas encore sûre de savoir quoi en faire ni où diriger son énergie, dans un terrain vierge, qui demande à être expérimenté, travaillé.

Le Tarot de la Fortune montre un’e jeune page bien apprêté’e, qui cherche à se faire remarquer, mais qui a encore du mal à se démarquer, à oser à la mesure de l’audace qui pourrait l’animer. Iel se trouve devant une ouverture, il ne manque qu’à faire le premier pas, dépasser ses propres petits obstacles personnels, pour faire jaillir sa créativité.

Le Tarot Thoth montre une princesse emportée dans un tourbillon de feu, qui a la force, la rapidité, la prestance d’une tigresse, et qui opère avec un sceptre Soleil, persuadée de sa réussite et de son pouvoir. Mais le tourbillon peut vite l’emporter et l’embraser si elle n’a pas encore la maîtrise.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte Fire Sister, et on voit une personne également prise dans un tourbillon qu’elle crée peut-être elle-même, à partir de son plexus solaire et de sa poitrine : passion, affirmation, envie de faire ses preuves et d’être admiré’e. C’est une carte artistique, dansante, hypnotisante.

Le Tarot of the Divine fait référence à Mwindo (mythologie Nyanga), perçu comme une anomalie (seul garçon parmi des filles), qui a été emporté dans une série de (més)aventures parsemées d’épreuves, qui n’ont fait que de le renforcer. C’est une carte de challenges, d’obstacles qui sont là pour développer la détermination, pour faire ses preuves.

Dans le Tarot del fuego, une personne de dos fait face à une énorme entrée de grotte, d’où brille une multitude d’yeux. On doit affronter, faire ses preuves, user de courage et de motivation, montrer qu’on ne recule par devant les difficultés et s’élever (les montagnes) par ses propres moyens.

Le Starman Tarot montre une personne qui s’avance hors des chemins tracés, qui fait jaillir sa propre lumière, apporte une énergie nouvelle. C’est une carte très saturée, chargée, où l’énergie fuse, avec une certaine confiance.

Le Tarot de Bruegel dit : « Qui apporte de bonnes nouvelles frappe hardiment à la porte ». On voit un page qui apporte la nouvelle de naissance de chatons (création, fertilité, lancement de projet). Ce n’est pas lui qui a fait, qui a créé, mais il est prêt à défendre ce projet de sa propre vie.

Le Tarot de Bosch montre une personne qui a terminé un apprentissage théorique et qui s’essaye maintenant à la pratique, qui tente plusieurs outils. Même si certain’e’s semblent avoir échoué, ça ne l’empêche pas de chercher à s’aventurer sur cette voie.

Dans le Tarot de la conscience, c’est le « Maître de la Balance », et on peut voir seulement une Balance sur la carte, mais qui n’est pas tout à fait droite : on manque encore peut-être de stabilité, de constance, d’équilibre.

Le She Wolfe Tarot montre une personne en haut d’une falaise, qui s’apprête à passer un portail, mais qui regarde derrière elle. Peut-être a-t-elle peur de ce qui l’attend, qui la place en position de débutant’e alors qu’elle a fait ses preuves ailleurs et que c’était une position confortable.

Le Serpentfire Tarot montre une personne qui semble rayonner de feu, animée par la fougue et la passion, sans crainte, qui regarde le paysage qui s’étend devant et le cosmos qui brille d’infinie possibilités au-delà. C’est une aventure qui commence, et on a hâte de se lancer.

Page de deniers

Le Movie Tarot représente Jamal Malik (du film Slumdog Millionaire), est un jeune indien finaliste de Qui veut gagner des millions ? Loin d’être un érudit, ce sont ses propres expériences de vie, et sa chance, qui lui permettent de tout rafler.

Le Tarot des éléments lie cette carte à Affaterim, la Lune en hiver, ainsi qu’à Mercure et Vénus. Deux personnes s’élèvent vers une réussite commune, avec des bases solides (qui peuvent néanmoins être déstabilisées par les émotions). C’est une carte de communication, de collaboration, d’authenticité.

Dans le Néo Tarot, une personne élève un Denier haut au-dessus de sa tête, et se positionne comme pour frapper dans une balle (on lance ses idées et projets dans le monde mais de façon peut-être trop précipitée, sans les outils ou les bases adéquates). Le Soleil rouge derrière indique la volonté de réussite coûte que coûte.

Le Modern Witch Tarot et le Tarot de la Fortune présente une jeune personne étudiante, qui procède avec délicatesse et réserve, qui est dans la recherche et l’analyse, dans l’humilité. Dans le TDLF, læ Page se laisse un peu déborder par ses doutes, ses insécurités, les montagnes de choses à apprendre qui appuient sur l’ignorance.

Le Tarot Thoth montre une princesse qui ressemble à une prêtresse, qui se fond dans son élément, apprend par l’expérience, en se mettant dans la peau de son sujet. Elle comprend que tout est question d’équilibre. Elle cherche le pouvoir.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte Earth Sister, et on voit une femme à la tête en ébullition, qui fuse d’idées et de concepts, les yeux fermés (on se base davantage sur son ressenti, son expérience, et on manque de vision d’ensemble). Son ventre est lumineux : projet en gestation. Sa robe est fleurie, elle se fond dans son environnement.

Le Tarot of the Divine fait référence à Beaivi et Beaivi-nieida (divinité samie du Soleil et la Vierge du Soleil). Des rênes blancs sont offerts en sacrifice pendant l’hiver et en retour, au printemps la vie et la fertilité sont rendues. Beaivi-nieida décida un jour de rester parmi les humains pour partager son savoir et ses compétences, mais les humains finirent par jalouser ses capacités plutôt que de la remercier pour l’apprentissage.

Dans le Tarot del fuego, une personne est assise sur une sorte de trône en feu, couvant un trésor. Mais le trésor a un prix (tête de mort, incendie) et il a fallu pactiser avec le Diable pour avoir vite et plein de ce qu’on souhaite sans chercher à l’acquérir par soi-même, par le travail et la persévérance.

Le Starman Tarot montre une jeune femme enceinte, qui apporte sa propre vision originale et fantaisiste du monde, qui honore son environnement et apprend des contes, des histoires et des légendes pour mieux comprendre la vie. On peut aussi la voir comme une figure de sorcière.

Le Tarot de Bruegel dit : « La science a une seconde vue (= elle voit des choses que d’autres ne voient pas) ». Le Valet est un apprenti, qui recherche la connaissance, la vérité, qui se base autant sur la théorie que sur le concret. Il cherche ici l’érudition pour prendre du pouvoir sur la matière.

Dans le Tarot de Bosch, on voit quelqu’un armé d’un bâton et d’une épée, qui lève un denier à hauteur d’yeux pour l’étudier. Il avance à tâtons car la lanterne est tombée au sol et a perdu sa lumière, il doit donc faire sa propre expérience (car l’Ermite ne le guide pas).

Le Tarot de la conscience nomme cette carte « Maître du Hasard Subjectif », associé au Soleil en Verseau. On se lance sans expérience dans le monde et on cherche à forger sa propre subjectivité, pour créer quelque chose d’unique.

Le She Wolfe Tarot montre une personne qui se tient debout, les pieds plantés dans des herbes sauvages, au milieu d’un vortex, le visage caché dans les cheveux battus par l’agitation, avec des cornes (Taureau/Capricorne). On est ancré’e mais on n’a pas toutes les informations, on se perd dans ses propres envies. Des mains s’élèvent sur des cristaux, on tente de maîtriser, canaliser l’énergie pour créer sa propre réalité.

Dans le Serpentfire Tarot, on voit une femme qui flotte au-dessus de l’eau calme, avec une Lune absolument immense en fond de carte. La femme est habillée de blanc et tient un perroquet blanc sur sa main (pureté, divinité, légèreté, liberté). Il y a une aura de romantisme et d’ingénuité, ainsi que de fertilité. On manque cependant d’assise dans la réalité.