Arcanes mineures : Les Six

Les 6 représentent un changement, une période de transition. C’est un chiffre de générosité, d’idéalisme, de foi, de sensibilité, de sérénité, de compréhension. Dans leurs mauvais aspects, c’est l’hésitation, la nostalgie, la dépendance, le déséquilibre.

Je vous propose une analyse rapide des arcanes du tarot à travers les decks de ma collection, afin de dresser un tableau plus complet de chaque carte selon ma perception de celles-ci.

Decks présentés, dans l’ordre : Seventh Sphere Tarot, Movie Tarot, Néo Tarot, Modern Witch Tarot, Tarot de la Fortune, Tarot Thoth, Tarot of the Spirit, Tarot of the Divine, Tarot del fuego, Starman Tarot, Tarot de Bruegel, Tarot de Bosch, Tarot de la conscience, She Wolfe Tarot, Serpentfire Tarot

Le Seventh Sphere Tarot et le Movie Tarot (les deux cartes placées en première position) sont basés sur le Tarot de Marseille, ce qui les rend moins intéressants à analyser visuellement concernant les arcanes mineures (sauf pour les As et les figures de cour). Je les montre quand même pour représenter cette tradition et parce que ça reste de beaux jeux !

6 D’ÉPÉES

Dans les tarots basés sur le Rider-Waite-Smith, on peut voir deux personnes dans une barque, avec une personne à l’arrière qui conduit, et une personne à l’avant, souvent voutée voire dissimulée sous une cape. Des épées sont plantées à l’avant de la barque, l’eau est à la fois calme et houleuse. Les personnes sont de dos, fermées à nous, elles s’isolent, emportent tout ce qu’elles ont et tournent une page. Ce n’est pas un voyage plaisant, mais nécessaire, et l’horizon est incertain. On fait le deuil de quelque chose.

Le Tarot Thoth nomme cette carte « Science » (Mercure en Verseau), on peut y voir 6 épées qui pointent au centre d’une croix : le savoir l’emporte sur les croyances, il faut être raisonnable et rationnel, penser factuellement. De nouvelles idées peuvent apparaître, mais hors des dogmes et des croyances limitantes. Il faut changer de perspective, sortir du cercle, de l’entre-soi, des biais.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte « Clarity », on y retrouve aussi une grande croix centrale, supra-lumineuse, et d’autres directions en jaillissent : on peut trouver une totalement nouvelle façon de penser, un éclair soudain qui éclaire une situation sous un autre angle.

Le Tarot of the Divine fait référence au mythe de Persée (Grèce), où il est question d’emprisonnement puis d’exil, et de destin malencontreux. C’est une carte qui invite à aller de l’avant, mais elle parle aussi de problèmes non résolus qui finissent par nous rattraper.

Dans le Tarot del fuego, une jambe et un pied tatoués (marques de la vie, expériences, souvenirs) s’enfoncent sur des épées façon fakir : la voie à prendre est pénible et douloureuse, mais les leçons doivent être assimilées, et de nouvelles aventures advenir (promesses de fleurs), il faut garder foi en sa bonne étoile.

Le Starman Tarot montre une personne debout sur une barque, qui se bat avec ses propres démons, et qui est à deux doigts de tomber dans un gouffre, selon l’issue de la bataille. Il faut trouver et garder son équilibre, rester bien ancré’e et affronter. On ne peut pas reculer, le courant nous emporte vers les problèmes à régler.

Le Tarot de Bruegel dit : « Petit caillou renverse grand char », on peut se laisser déstabiliser par la moindre petite contrariété, ou encore un problème en amène un autre, et ainsi de suite. C’est la pagaille, et il faut régler les choses petit à petit pour éviter l’accumulation en avalanche. Sur la carte on a plusieurs personnes sur le point de mourir, de tomber, de s’envoler, de s’enflammer… beaucoup de données à gérer en même temps.

Dans le Tarot de Bosch, une personne tente de s’enfuir mais elle est rattrapée par plein d’épées qui pointent sur elle, et elle se débat aussi, car elle est armée, mais c’est difficile d’être sur tous les fronts, surtout quand on a déjà été blessé’e avant. Il va falloir affronter car fuir ne sert à rien, les problèmes nous poursuivent.

Dans le Tarot de la conscience, c’est la carte du « Succès Mérité ». On peut voir une personne qui semble se débattre avec un loup, la main dans sa gueule, mais qui adopte une posture droite, résolue, calme. Les luttes sont sur le point de s’achever sur une victoire, parce qu’on a fait les efforts nécessaires pour s’en sortir.

Le She Wolfe Tarot montre une personne assise qui se laisse aller en arrière. Son passé n’a plus rien à offrir (désert), mais l’avenir promet une route qui élève davantage, même si elle n’est pas toute droite et qu’elle peut prendre des détours. Les pyramides sont sans dessus-dessous, probablement que beaucoup de choses ont été fortement remuées à la base, remises en perspective.

Dans le Serpentfire Tarot, debout sur une falaise, une personne peut voir loin, avoir une vue d’ensemble sur une situation, prendre plus de recul, mais aussi d’élan pour aller de l’avant. Le Soleil lui promet éclaircie et bon avenir.

6 De coupes

Dans le Néo Tarot et le Tarot de la Fortune (3ème et 5ème carte de la 1ère ligne), on a une ambiance plutôt joyeuse, voire festive, qui montre deux jeunes personnes (enfance, passé, nostalgie) en pleine approche, qui partagent quelque chose ensemble, peut-être des cadeaux, des promesses pour l’avenir, ou encore des souvenirs.

Le Modern Witch Tarot montre une grande personne qui offre une coupe bien remplie à une enfant, peut-être de sa famille, ou son propre enfant intérieur. On se choie, on prend soin les un’e’s des autres. On peut voir un foyer derrière, on est ici dans le confort, la sécurité, la construction de quelque chose.

Le Tarot Thoth nomme cette carte « Plaisir », on a de très belles coupes luxueuses, dorées, qui se font remplir par des fleurs de lotus, tout n’est qu’or, donc confort aussi, abondance et profusion. On y va gaiement sans préoccupation.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte « Faith », on a confiance les un’e’s dans les autres, on partage la même table, potentiellement les mêmes buts, même si on n’a pas les mêmes expériences de vie. On se laisse porter par le flot, mais on reste pragmatique, structuré’e.

Le Tarot del fuego montre 6 coupes qui forment un chemin de machines d’usine, avec la 1ère colonne qui fertilise l’oeuf, la 2ème qui l’aide à éclore, à sortir de l’enfance, et la 3ème qui l’invite à prendre son indépendance. On a encore du mal à devenir adulte, à voler de ses propres ailes, on a besoin d’une marche à suivre.

Dans le Tarot of the Divine, il est question du conte danois « La Reine des Neiges », avec deux jeunes meilleur’e’s ami’e’s séparé’e’s par un coup du sort. Il est question de nostalgie d’un temps révolu de joie et de partage, d’amitiés mises à l’épreuve, d’aveuglement.

Le Starman Tarot montre des enfants dans un musée (collection de souvenirs, d’expériences de vie, contemplation, loisir, créativité). Les enfants essayent d’attraper des étoiles (rêves, idéaux, projets), on peut voir aussi des ombres à la Peter Pan : on essaye de garder son innocence, sa jeunesse, son insouciance.

Le Tarot de Bruegel dit : « Le nouvel amour va et vient, le vieil amour reste ». Ici on garde les valeurs sûres, on est plus ancré’e’s dans le passé qu’ouvert’e’s à l’avenir, peut-être du mal à faire confiance aux nouvelles personnes, mais on peut partager beaucoup entre soi.

Le Tarot de Bosch nous montre une sculpture immense, comme un immeuble bâti avec chaque partie de soi à chaque étape importante de vie, ou encore une tendance à accumuler les souvenirs sans réussir à s’en défaire.

Dans le Tarot de la conscience, c’est la carte du « Seigneur de la Joie », on peut y voir un enfant, qui se laisse guider par la main, ou qui danse peut-être avec d’autres personnes. On est dans l’instant, on profite, on fait la fête.

Le She Wolfe Tarot montre une femme et son reflet qui se tiennent la main (on apprécie la compagnie de gens comme soi, on prend aussi soin de soi-même), devant deux sphinx (gardiens, sécurité, transition). Une pyramide (transformation, élévation) mène à une fleur qui éclot gracieusement (épanouissement, plaisirs, sensualité).

On retrouve à peu près la même fleur dans le Serpentfire Tarot, qui parle d’épanouissement du centre énergétique sacré, l’énergie du plaisir, des émotions, de la sensualité et sexualité, de la créativité. Un oiseau prend son envol, on se laisse porter et exister, être vulnérable, authentique, sans honte ni culpabilité.

6 De bâtons

Dans les tarots basés sur le Rider-Waite-Smith, on peut voir une personne sur un cheval (esprit cavalier, progression) qui s’apprête à gagner une bataille ou qui en revient victorieuxe. La personne est soutenue par une foule, et de nombreux éléments végétaux symbolisent l’abondance.

Le Tarot de la Fortune montre une personne en train de bâtir une structure, soutenue par deux autres personnes. La beauté est ici célébrée, on fait preuve de créativité, on est fier’e de son projet et on en tire de la visibilité, de la reconnaissance.

Le Tarot Thoth nomme cette carte « Victoire », les Bâtons ont traversé le feu mais se sont alliés pour réussir. On se protège, on barricade pour éviter d’avoir à nouveau à lutter.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte « Glory », on peut y voir une sorte de jardin fleuri où se dresse un arbre à six branches, qui se terminent par des roues rouges : on progresse, on s’active, on tend vers l’élévation et donc la gloire. On fait jaillir la lumière à travers les ténèbres, on crée nos propres meilleures conditions.

Le Tarot of the Divine fait référence à une légende du Burkina Faso : la princesse guerrière Yennenga. Refusant qu’on lui impose un mari, elle s’enfuit sous un déguisement d’homme et fonde sa propre famille. Il est question d’affirmation, de fierté, de prendre ses décisions par soi-même, et d’avoir toutes les compétences pour réussir dans ses projets.

Dans le Tarot del fuego, on peut voir 6 créatures assez effrayantes, aux multiples yeux, la gueule piégée par un bâton : le regard des autres peut parfois freiner la réalisation personnelle, mais c’est un temps pour s’en affranchir et ne plus se laisser abattre par les critiques et les moqueries, un temps pour reprendre son pouvoir en main.

Le Starman Tarot montre une personne qui s’avance, probablement sur un terrain de bataille en train de mener son armée, qui lance des bâtons pour vaincre l’adversité. On est sur’e de soi, de sa victoire. Sa main projette de la lumière, de la clarté, du pouvoir.

Le Tarot de Bruegel dit : « Sous le plomb se trouve l’or ». Il faut travailler dur pour accomplir des miracles, pour avoir de bons résultats. Et il vaut mieux s’entourer d’une bonne équipe si on ne veut pas s’épuiser avant d’avoir terminé.

Le Tarot de Bosch montre 2 personnes qui semblent avoir fusionné en une seule, l’une allant dans un sens et l’autre du côté opposé, qui étaient prêtes à se battre mais qui se sont rejointes dans l’unité : il faut laisser ses conflits de côté pour s’assembler dans un projet commun, qui peut actuellement donner des fruits. Il y a un terrain d’entente à trouver.

Dans le Tarot de la conscience, cette carte se nomme « Seigneur de la Victoire », on peut y voir un guerrier titanesque, presque un demi-dieu, sûr de sa force, de son courage, de son endurance et de sa réussite. Il est armé pour, il n’y a rien qui peut s’y opposer.

Le She Wolfe montre une femme qui se prélasse sur un nuage, la situation est favorable, le Soleil brille de tous ses rayons, la personne peut s’élever jusqu’à toucher ses rêves du bout des doigts. Il n’y a pas d’inquiétude à avoir.

Le Serpentfire fait jaillir de l’eau une femme sur un cheval : on a connu des problèmes, on a peut-être cru se noyer, mais on a eu la force de s’en sortir, et on est prêt’e à grimper la montagne, surmonter les difficultés, pour aller toucher le Soleil.

6 de deniers

Dans les tarots basés sur le Rider-Waite-Smith, on peut voir une personne qui distribue cadeaux ou argent à d’autres personnes dans le besoin, assises à ses côtés. Elle tient souvent une balance : on répartit de façon juste, on cherche à équilibrer, concilier, et on fait preuve de générosité parce qu’on peut se le permettre. C’est une carte de prospérité, d’abondance, de soutien, mais il peut aussi être question de dépendance (matérielle, affective…).

Le Tarot Thoth nomme cette carte « Succès ». Chaque disque fait partie d’un tout, la réussite dépend de ce que tout le monde peut apporter, on ne laisse personne derrière, et on se renforce ensemble. On bénéficie d’un grand rayonnement (statut, influence, vitalité, visibilité).

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte « Beauty », on peut y voir un cercle qui représente les couleurs de l’arc-en-ciel, imbriqué dans un losange jaune (suivez la route pavée d’or…) qui sort d’un cadre austère pour suivre sa propre voie. On reçoit par le haut, on redonne par le bas. On commence à affirmer sa propre personnalité, son originalité, sa richesse intérieure.

Le Tarot of the Divine fait référence à une fable inuit, avec une vieille femme d’une tribu qui ne peut plus suivre les siens et qui sent la mort approcher. On lui laisse des insectes pour se nourrir, mais elle leur rend la liberté, eux qui sont plus jeunes qu’elle. Son acte désintéressé et gentil lui vaut un cadeau, et elle peut retrouver sa jeunesse. Ce qu’on donne nous est rendu.

Le Tarot del fuego montre une fleur qui s’épanouit, qui porte des deniers comme ses fruits, mais ils sont bordés d’épines : elle ne donne pas si facilement, il faut le mériter. D’ailleurs, un doigt s’y est coupé, et saigne sur les fleurs : manque de reconnaissance, ou alors on dépose toujours plus son fardeau sur l’autre.

Dans le Starman Tarot, un être à tête de tigre (puissance, noblesse) et aux pieds en tronc (ancrage, sécurité) distribue des deniers autour de lui, vole (de ses ailes) au secours des plus démuni’e’s. Une personne est prête à recevoir, une autre n’est qu’ombre qui tombe vers le bas : refus de demander de l’aide, probablement pour ne dépendre de personne.

Le Tarot de Bruegel dit : « Pour faire une vie pure, il faut de l’art et de la mesure », autrement dit : rester équilibré’e (d’ailleurs on peut littéralement voir une personne qui traverse un pont qui est une règle, avec un pinceau en équilibre). On reçoit le juste prix pour son travail, on négocie sans arnaquer, on ne consomme pas plus que nécessaire, et on s’efforce de faire les choses bien.

Le Tarot de Bosch montre une personne en train de « mijoter » ses Deniers, elle transforme la matière pour en tirer une plus-value. Une échelle est posée sur une structure, qui permet à qui le souhaite de la rejoindre pour un partage.

Dans le Tarot de la conscience, c’est la carte du Succès Matériel. On voit une personne souriante qui tend les bras devant le ventre pour offrir quelque chose vers l’extérieur. On cherche à faire profiter les autres de ce qu’on a.

Le She Wolfe montre une femme enceinte assise sur une pierre (solidité), et qui tend une autre pierre devant elle : elle est reconnaissante de ce qu’elle a, et elle a hâte de pouvoir le partager à son enfant. Horus dans le ciel les protège. Les colonnes à sa gauche signifie qu’elle a le soutien de son entourage, probablement un bon environnement abondant.

Le Serpentfire Tarot montre une femme qui semble faite d’or (richesse, pouvoir) et qui émerge d’une étendue d’eau : elle règne sûre d’elle dans le domaine des émotions, des relations, elle a énormément à offrir et elle est très réceptive. Une étoile lui englobe la tête : elle rayonne, et elle est bénie par la bonne fortune.