Arcanes mineures : Les Sept

Les 7 représentent l’intrépidité, les défis, la témérité, les choix. C’est un chiffre d’action, d’expansion, d’ouverture, d’originalité, de vocation. Dans leurs mauvais aspects, c’est aussi l’instabilité, la tromperie, l’impatience.

Je vous propose une analyse rapide des arcanes du tarot à travers les decks de ma collection, afin de dresser un tableau plus complet de chaque carte selon ma perception de celles-ci.

Decks présentés, dans l’ordre : Movie Tarot, Tarot des éléments, Néo Tarot, Modern Witch Tarot, Tarot de la Fortune, Tarot Thoth, Tarot of the Spirit, Tarot of the Divine, Tarot del fuego, Starman Tarot, Tarot de Bruegel, Tarot de Bosch, Tarot de la conscience, She Wolfe Tarot, Serpentfire Tarot

7 D’ÉPÉES

Le Movie Tarot nous montre 4 épées qui pointent vers le bas, 3 épées à l’horizontal qui ne vont pas dans le même sens : les premières « attaquent » les autres, aucune ne peut avancer. Il pleut à l’envers : quelque chose ne tourne pas rond.

Le Tarot des éléments représente Bunjil, Dieu aborigène du ciel et symbolise le Vent. Mercure est relié à Neptune, on communique de façon floue, ambigüe. Un personnage met sa tête dans la gueule du tigre, inconscient ou insouciant du danger, et une autre le regarde faire, de haut (elle a les informations mais ne les communique pas, regarde le monde s’écrouler sans rien faire). Ici on peut tenter le tout pour le tour, s’inventer des histoires (les symboles par terre qui ne sont reliés à rien), chercher à faire ses preuves à quelqu’un.

Le Néo Tarot, le Modern Witch Tarot et le Tarot de la Fortune (basés sur le Rider-Waite-Smith) montrent une personne qui s’éloigne de la ville avec des épées en main (peut-être qu’elles ont été volées et qu’elle s’enfuit en douce). On fait les choses à la dérobée, on triche. Parfois la personne tient les épées par la lame : ce qu’on fait va avoir des conséquences directes sur nous-même, on peut se prendre à son propre piège (idée renforcée dans le Tarot de la Fortune où la personne ne regarde pas devant elle et va se faire mordre le pied par un serpent plus fourbe encore qu’elle).

Dans le Tarot Thoth, cette carte s’appelle « Futilité », on peut y voir une épée dressée qui se fait viser par 6 autres, chaque épée a une influence (souvent planétaire) différente qui peut entrer en conflit avec l’autre. Peut-être qu’on a peur de se faire attaquer ou qu’on le mérite bien après avoir attaqué les autres, ou qu’on a l’impression que les autres nous surveillent de près et qu’on n’ose plus bouger.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte « Many Tongues », et on est littéralement dans un nid de vipères : il peut y avoir de la fourberie, du danger, des menaces, des trahisons. Chaque serpent agite sa sonnette (mensonges, illusions, fausses promesses) : il y a plusieurs sons de cloche.

Le Tarot of the Divine fait référence à une légende salishe, qui confronte Coyote et Buffalo Bull. Le coyote est un animal trompeur, fourbe (souvenez-vous du dessin animé Bip Bip et Coyote), et on est ici dans la manipulation, le vol, mais aussi la confrontation avec un adversaire peut-être aussi terrible que soi.

Dans le Tarot del fuego, un Lion a les yeux bandés et le corps dans les flammes, il rugit face aux épées qui pointent de près sur lui. On est dans une situation dangereuse, on n’a pas les informations pour s’en sortir comme il faut, et on doit jongler avec plusieurs problèmes à la fois.

Le Starman Tarot montre une personne en train de commettre un larcin dans un musée, elle n’hésite pas à détruire pour obtenir ce qu’elle veut, mais le fond rouge et les yeux au plafond indique qu’elle a été prise sur le fait et n’en sortira pas impunie.

Le Tarot de Bruegel dit : « La maladie est le banquet du médecin », soit « le malheur des uns fait le bonheur des autres ». Cette carte nous invite à tourner la situation à notre avantage, mais je la vois aussi comme une invitation à ravaler sa fierté et à demander de l’aide.

Dans le Tarot de Bosch, un oeuf (vide) est transpercé de plusieurs épées, et un oiseau le surmonte avec une épée dans son bec, la tête levée vers le ciel. Peut-être qu’il se plaint de s’être fait avoir alors qu’il a tout mis en œuvre, alors même que c’est lui qui a essayé « d’avoir » quelqu’un d’autre.

Le Tarot de la conscience nomme cette carte « Seigneur d’Effort Inutile », on peut y voir une personne qui a l’air contrariée de s’être fait prendre la main dans le sac ou d’avoir donné beaucoup en vain.

Le She Wolfe Tarot montre une personne masquée qui se regarde reflétée dans sept miroirs : on se ment à soi-même, on porte tellement de masques qu’on ne sait plus qui se cache dessous, on reste dans le déni, on n’ose pas se montrer, on reste dans les illusions.

Le Serpentfire Tarot montre des yeux/losanges, dont l’un est ouvert et les autres à moitié fermés, chacun influencés par quelque chose de différent : on confronte des points de vue, personne ne veut en démordre, on est pris dans des biais cognitifs, on se ligue les uns contre les autres, on se fait parasiter par trop d’informations.

7 De coupes

Le Movie Tarot montre des coupes sous l’influence de deux Lunes contraires, on est dans les illusions, la confusion, l’ambiguïté. Une des coupes est ornée d’un œil à la pupille tordue : on ne voit pas clair, de façon déformée.

Dans le Tarot des éléments, qui fait ici référence à Sedna, Déesse inuit des mers, c’est la carte de l’Océan, elle est reliée à Jupiter et Neptune (« Spéculation, idéalisme »). On peut voir un homme qui a plein de choses à offrir (au niveau émotionnel et matériel), ou qui a besoin « d’acheter » l’amour des autres parce qu’il se sent seul sur son île. Vu que le Soleil est caché par une brume, les intentions ne sont pas claires et l’apparente abondance peut être trompeuse.

Dans le Néo Tarot, le Modern Witch Tarot et le Tarot de la Fortune (basés sur le Rider-Waite-Smith), on peut voir une personne tentée par plusieurs coupes au contenu assez varié, c’est un peu comme une pochette surprise : on ne sait pas si on va tirer l’amour, la gloire et les trésors ou bien la tromperie, les pièges… Il va falloir bien réfléchir, analyser, ne pas se laisser manipuler.

Le Tarot Thoth nomme cette carte « Débauche » : il y a profusion, les coupes sont tellement remplies qu’elles débordent, mais le contenu ne donne pas tellement envie. On veut trop, on en fait trop, et tout ça pour quoi ? Le résultat n’est pas si satisfaisant.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte « Insight », on peut y voir un œil au centre, qui dépose une sorte de voile autour de lui : on croit tout savoir mais on se cache volontairement des choses, pour ne voir que ce qui arrange.

Le Tarot of the Divine montre Aladdin (folklore arabo-perse) devant une multitudes de lampes magiques et de trésors. Il va devoir bien faire son choix car il peut y avoir des pièges pour éviter le vol. C’est une carte qui fait réfléchir aussi aux choses que l’on souhaite, que l’on désire profondément, et à prendre conscience de ce que ça pourrait changer pour nous.

Dans le Tarot del fuego, on voit un arbre qui prend feu aux racines (bases instables, quelque chose va connaître un renversement dans ses fondements). Il contient plusieurs pommes dans des coupes sur ses branches, avec l’œil ouvert (référence au fruit défendu : êtes-vous sûr’e qu’y croquer à pleine dent vaut le coup des conséquences ?).

Le Starman Tarot montre une personne qui avance en portant une sphère (le monde ?) sur sa tête, qui l’alourdit. Il serait tentant de lâcher prise et de se laisser tenter par les coupes qui pavent le chemin, mais il s’agit de tenir à ses principes et de rester sur sa route.

Le Tarot de Bruegel dit : « Bâtir des châteaux en Espagne », et on a effectivement un château sur la carte, mais qui flotte dans le ciel : c’est un rêve inaccessible, qui peut certes contenter l’imagination mais qui n’aide pas pour le moment à être dans le concret, à assurer sa subsistance.

Le Tarot de Bosch montre un petit cochon qui porte plein de coupes sur son dos en équilibre, alourdies par d’autres animaux qui s’agitent dedans. Tout le monde va dans une direction différente, on veut imposer sa vision à l’autre, mais sans avoir à porter la responsabilité.

Dans le Tarot de la conscience, c’est la carte du « Seigneur du Succès Illusoire ». On peut y voir une personne qui se déguise pour jouer un personnage important, ou encore une personne prête à vous poignarder dans le dos après vous avoir conté monts et merveilles.

Le She Wolfe Tarot montre une femme qui cache sa nudité (on ne se montre pas authentique), sa tête est cachée aussi (on ne montre pas ses vraies pensées). Dans les roses devant elle se cachent des serpents. Plusieurs escaliers promettent une ascension mais les portails forment des vortex, des illusions d’optique. Tout est flottant ici, on manque de bases réalistes.

Le Serpentfire Tarot montre une personne recroquevillée sur elle-même qui évalue les coupes qui l’encerclent. Elle est sur un nuage, on manque donc ici d’ancrage et de réalisme, on se laisse rêver, imaginer des choses, mais on sent que ce n’est pas la panacée non plus, ou qu’il vaut mieux n’y regarder que de loin (parce que c’est moins beau de près).

7 De bâtons

Le Movie Tarot montre 7 bâtons qui s’entrecroisent, avec une montagne en fond (accomplissement, élévation), et une banderole (célébration, annonce) qui pourrait aussi être un lien qui les retenait et qui a été coupé pour leur permettre de s’épanouir.

Le Tarot des éléments fait référence à Hino, esprit iroquois du tonnerre, et associe cette carte à la météorite. On peut voir deux personnes en désaccord qui se crient dessus, et une autre personne entre elles qui fait le poirier, qui a l’air de totalement garder son calme et sa maîtrise malgré la tension. On nous demande peut-être de voir la situation sous un autre angle, de ne pas se calquer sur un système qui ne marche pas pour soi (voire même pour les autres).

Le Néo Tarot montre une personne qui semble menacée par des bâtons de toute part, et qui est prête à se défendre, mais il est difficile de pouvoir être sur tous les fronts, à moins d’avoir une réelle maîtrise de soi et une vraie tactique.

Le Modern Witch Tarot montre une personne qui semble sur le bord d’une falaise d’où dépassent des bâtons : peut-être que des personnes qui sont arrivées moins haut qu’elles envient sa position et cherchent à la faire tomber. Elle est prête à se défendre, elle est bien campée sur ses jambes pour s’ancrer.

Dans le Tarot de la Fortune, une personne est juchée sur des bâtons gigantesques plantés dans une vallée : on peut vraiment s’élever ici, dominer la situation, se faire voir et entendre. Elle tient un bâton et s’apprête à lever le voile qui cachait le Soleil, elle cherche sa propre vérité et s’apprête à révéler quelque chose (une nouvelle, un secret…)

On retrouve presque la même image que le 6 de Bâtons dans le Tarot Thoth, sauf qu’un nouveau bâton très différent des autres s’impose au milieu : on se démarque, on met en valeur (c’est le nom de la carte) ses forces, ses particularités. Mars est en Lion, on met le paquet sur l’énergie de Feu.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte « Courage », on peut voir une braise enflammée (trouver l’étincelle en soi) qui a besoin de sortir de l’ombre pour éclater en plein jour, s’aligner sur ses valeurs et principes, unir les forces.

Le Tarot of the Divine fait référence à une légende américaine avec la représentation de John Henry, un ancien esclave noir à la force titanesque, qui ne recule devant aucun travail ou défi. Son marteau sur la carte devient Soleil : tout peut réussir si on y met les efforts.

Dans le Tarot del fuego, on peut voir un castor qui gère à la fois un incendie et un tsunami, qui fait barrage à lui tout seul avec ses bouts de bois, qui ne recule pas non plus devant l’armada de poissons volants, et qui pense en plus à laisser passer juste un peu d’eau pour éteindre le feu. On garde la tête froide en toute situation, on gère, on pense même aux détails.

Le Starman Tarot montre une personne juchée en hauteur qui offre une cible facile à ses ennemis, mais elle semble aussi avoir des super pouvoirs qui lui permettent de résister, le temps que quelqu’un (l’oiseau) vole à son secours pour prêter main forte avant que tout tombe en ruine.

Le Tarot de Bruegel dit : «  Pain dur, dent pointue : Une situation difficile doit être affrontée avec habileté ». On ne sait pas trop si les personnes s’apprêtent à travailler ou à se battre, mais dans certaines situations, les deux reviennent au même. Un homme sculpte une statue super musclée : on aura besoin de force et de courage pour ce qui vient. Un petit roi marche sur un homme à terre : ce n’est pas le plus fort mais son statut le lui permet : il faut peut-être renverser une situation injuste.

Le Tarot de Bosch montre une créature assise sur son trône, qui garde précieusement ses biens derrière son dos et est prête à se défendre d’une attaque frontale, mais qui est aussi assise au-dessus d’un trou : sa défense est précaire, mais pour le moment ça tient le coup.

Le Tarot de la conscience nomme cette carte « Seigneur de la Vaillance », et on peut y voir une personne qui se tient très droite et très fière, en position presque militaire. On est prêt’e à tout, on n’a pas peur (et on fait sûrement plus peur aux autres).

Dans le She Wolfe Tarot, on peut voir une femme en train de dormir ou de plonger vers le ciel, dans un cocon arc-en-ciel qui la protège. Peut-être qu’elle doit se préparer à affronter, agir (Mars dans le ciel), ou que c’est un repos mérité après l’ascension (Soleil : réussite). Une planète inconnue se lève à l’horizon, sombre : peut-être qu’il y aura bientôt une ombre dans le tableau.

Le Serpentfire Tarot montre une personne dont le plexus solaire irradie une pyramide rouge, aux énergies très fortes, presque hypnotiques (une personne qui inspire l’admiration, le courage, la puissance). Son troisième œil rayonne également, ainsi que le sommet de sa tête qui ouvre un portail (vers l’Univers). Tout est possible ici, on peut tout faire.

7 de deniers

Le Movie Tarot montre 7 Deniers dans lesquels poussent deux tiges à feuilles qui s’entrecroisent. Il faut de la patience pour que les petites poussent deviennent des plantes matures : on investit ses Deniers sur du long terme.

Le Tarot des éléments associe cette carte à l’Avalanche et à Mot, Dieu phénicien de la moisson et du changement. On peut voir un personnage qui fait des acrobaties et s’en remet au hasard, prend la vie comme un jeu, il est en équilibre sur une barre posée sur un globe, entouré de deux têtes tournées vers le passé et le futur. On établit des pronostics, on évalue ses chances (un bon moment pour faire un tirage !)

Dans le Néo Tarot, le Modern Witch Tarot et le Tarot de la Fortune (basés sur le Rider-Waite-Smith), on voit une personne qui cultive son terrain, son intérieur, qui a pris le temps de semer les graines pour un avenir prospère. Le temps est à l’attente, à la patience, à l’endurance.

Le Tarot Thoth nomme cette carte « Faillite » : on peut voir une plante qui semble morte, desséchée ou pourrie, qui a donné des Deniers sombres, ils sont bien enfouis sous la végétation, presque prisonniers. On a parié sur le mauvais truc, on est déçu’e du fruit de son travail, ça ne donne pas ce qui était prévu, ou il faut encore attendre que la situation s’améliore.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte « Garden ». Une graine a déjà germé et donné un jardin splendide, digne des impressionnistes, avec une flèche qui pointe vers le haut. L’abondance est en cours de route, mais il faut encore attendre car les autres graines sont en gestation.

Le Tarot of the Divine fait référence à la mythologie aztèque avec Nanahuatzin. Des deniers sont encastrés sous un flambeau, il faudra peut-être sacrifier quelque chose pour avoir une très bonne récolte.

Dans le Tarot del fuego, on peut voir un bouffon qui rappelle le Fou, qui s’est enfin jeté de la falaise pour courir après une poule aux oeufs d’or. Il a perdu quelque chose en chemin (ses ailes, ses rêves peut-être, ou sa pureté, son innocence), et s’apprête à se jeter dans le feu, mais probablement que le risque en valait la peine, vu que le Soleil brille.

Le Starman Tarot montre une personne agenouillée dans un terrain rocailleux et stérile, elle observe une fleur qui a réussit à transpercer la croûte pour s’élever, et elle lui apporte un petit nuage (efforts, nourriture, attention) pour l’aider à s’épanouir. On ne perd pas espoir malgré des conditions rudes, car la fleur pourrait devenir cette gigantesque pousse en arrière plan qui aide à s’élever jusqu’au ciel.

Le Tarot de Bruegel dit : « La charrue qui travaille est toujours brillante : Il faut toujours être actif pour garder la forme ». Tout le monde bosse dur , les récoltes ont l’air bonnes, on sait que ça vaut la peine de donner beaucoup de soi-même pour s’assurer un bon avenir.

Dans le Tarot de Bosch, une personne fait mijoter des deniers dans un chaudron, bien enraciné (on se concentre sur l’aspect matériel, on reste réaliste). Elle regarde vers l’avenir, elle prépare des repas pour toute la semaine, elle est prête, et elle est aidée ou elle aide (l’oiseau sur sa tête).

Le Tarot de la conscience nomme cette carte « Seigneur du Succès Manqué », on peut y voir une personne qui jette probablement l’argent autour d’elle, qui n’a pas fait attention à ses investissement, qui est bien apprêtée mais qui retourne en arrière, dans le passé (on a perdu au change et l’avenir n’est pas assuré).

Le She Wolfe Tarot montre une femme assise qui se tourne vers le ciel et lève un bras comme pour demander pourquoi ou pardon ou merde. Elle est multipliée de nombreuses fois, la carte donne un peu le tournis, et son ombre est gigantesque. Mais ici on ne peut compter que sur soi-même, et il ne sert à rien de s’apitoyer.

Dans le Serpentfire Tarot, une personne est projetée dans le vide depuis Saturne, c’est l’échec ou la peur de l’échec, on est complètement hors sol, hors réalité, il va falloir reconstruire ses bases. On fait face à des forces et des circonstances beaucoup plus grandes que soi.