Arcanes mineures : Les Neuf

Les 9 représentent le repli, la patience, la vigilance. C’est un chiffre de sagesse, de liberté, d’autonomie, de sérieux. Dans leurs mauvais aspects, c’est le retour dans le passé, l’isolement, la dépendance, la défensive.

Je vous propose une analyse rapide des arcanes du tarot à travers les decks de ma collection, afin de dresser un tableau plus complet de chaque carte selon ma perception de celles-ci.

Decks présentés, dans l’ordre : Movie Tarot, Tarot des éléments, Néo Tarot, Modern Witch Tarot, Tarot de la Fortune, Tarot Thoth, Tarot of the Spirit, Tarot of the Divine, Tarot del fuego, Starman Tarot, Tarot de Bruegel, Tarot de Bosch, Tarot de la conscience, She Wolfe Tarot, Serpentfire Tarot

9 D’ÉPÉES

Le Movie Tarot montre un œil dans une pyramide (l’œil de la providence), qui donne l’impression que quelqu’un / tout le monde / une divinité omnisciente observe tous nos faits et gestes et ça peut vite être angoissant, on se sent jugé’e en permanence. Des épées pointent sur l’œil, ce qui renforce cette impression de menace, tandis que d’autres épées forment comme des œillères : nous-même ne voyons pas tout, et on peut avoir peur de manquer d’informations.

Le Tarot des éléments lie cette carte au Tonnerre, à Jumala (Dieu finlandais du tonnerre) et à Uranus et Pluton. On a une idée de transformation, de révélation, de profondeur, de révolution. Il y a l’idée de sacrifier quelque chose pour arriver au beau temps, de faire preuve de dévotion pour construire quelque chose d’authentique. Il y a besoin de trouver un but, du sens. On peut aussi avoir l’impression de faire face à un caprice du destin.

Le Néo Tarot, le Modern Witch Tarot et le Tarot de la Fortune (basés sur le Rider-Waite-Smith) montrent une personne qui se relève dans son lit (insomnies, cauchemars, incapacité à se reposer). Les épées en fond donnent l’impression de la transpercer : on est sans cesse la proie de ses angoisses. La carte donne une impression de regrets, de peur, peut-être même des traumas qui remontent.

Le Tarot Thoth nomme cette carte « Cruauté », et l’associe à Mars en Gémeaux. Les épées ont été éprouvées, il y a eu une bataille, et des dégâts ont été causés. Mars dans un signe d’Air montre des luttes d’intérêt, des conflits mentaux, intérieurs ou extérieurs. C’est une carte de souffrance, de violence. On doit affronter pour passer à autre chose, même si c’est dur.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte « The Screen » : on a l’impression d’être épié’e, on revit des souvenirs en boucle, on doit faire attention à tout ce qu’on dit ou fait parce que tout est scruté (par soi ou les autres).

Le Tarot of the Divine fait référence à Œdipe(mythologie grecque). À cause de la fatalité, de la recherche de vérité ailleurs qu’à l’intérieur de soi, les décisions qui ont été prises pour tenter d’éviter quelque chose nous en rapprochent au contraire encore plus.

Dans le Tarot del fuego, on peut voir un hérisson qui essaye de tailler sa route, mais ses yeux son bandés, son corps en feu. Ses pics lui permettent de se protéger, il est prévoyant, il connaît ses prédateurs et le mauvais temps. Il n’empêche que c’est une vraie course d’épreuves et qu’on ne peut jamais être totalement à l’abri de tout.

Le Starman Tarot montre une personne assise au milieu d’un cercle d’épées, elle est enfermée dans son mental, sa tête qu’elle tient entre ses mains. Elle est aspirée par ses terreurs, terrorisée par des ombres (et donc pas forcément des choses réelles). La carte est cauchemardesque, peut-être qu’en ouvrant les yeux sur la réalité des choses, on se rendrait compte que nos angoisses sont des illusions (même si ça ne les rend pas toujours moins fortes).

Le Tarot de Bruegel dit : « Chacun doit porter sa croix ». Tout le monde est pris par ses propres problèmes, et on n’ose pas forcément demander de l’aide pour ne pas faire porter son fardeau par quelqu’un d’autre, ou encore parce qu’on n’a jamais reçu l’aide qu’on attendait. Il y a tellement de choses qui vont mal qu’on ne sait plus par où commencer.

Le Tarot de Bosch montre un homme dans une coquille d’œuf transpercée d’épées : il a essayé de prendre de la hauteur, de la perspective, mais ce qu’il a vu lui a exposé plein de problèmes nouveaux, et malgré sa protection il n’a pas pu maîtriser la situation.

Dans le Tarot de la conscience, cette carte est le « Seigneur de Cruauté ». Même si je trouve cette carte difficile à interpréter visuellement, je la vois comme un personnage qui se fait assaillir par des choses venant de l’extérieur, et qui n’a pas les outils pour s’en défendre.

Le She Wolfe Tarot montre une femme et son reflet, agenouillée, qui se prend la tête dans les mains et hurle. Elle se répète en cascade jusqu’à former une ombre gigantesque. On a beau retourner le problème dans tous les sens, essayer de voir les choses d’un œil objectif, on ne s’en sort pas.

Le Serpentfire Tarot montre une personne dans un environnement fleuri, abondant, un faisceau arrive sur elle et lui offre une fleur, tout a l’air de baigner dans la béatitude. Si ce n’était l’énorme trou noir menaçant en fond. Est-ce qu’on est dans le déni de ses problèmes, ou est-ce qu’on n’anticipe pas assez ? Ou encore : est-ce qu’on a décidé de s’en foutre pour vivre sa vie tranquille et juste profiter ?

9 De coupes

Le Movie Tarot montre des coupes superposées : on a suivi sa bonne étoile, on a visé haut, grimpé des montagnes, on a suivi ses rêves et on est dans un état de plénitude, on se sent comblé’e.

Le Tarot des éléments lie cette carte au Lac, à la Lune (émotions) et à Vénus (amour), et à Gaïa, Déesse mère grecque. La Déesse lie la Terre au Ciel, elle donne d’elle-même pour fertiliser, faire croître, nourrir. Elle porte dans les bras, elle concilie, elle offre une zone de confort, de réconfort, où les émotions peuvent s’exprimer pleinement, où on peut s’épanouir.

Dans le Néo Tarot et le Modern Witch Tarot, basés sur le Rider-Waite-Smith, on voit une personne assise, jambes et bras croisés, dans une attitude posée, confiante, de satiété, ou bien de fermeture (on a déjà eu ce qu’on voulait, on ne retourne pas tout à fait au 4 de Coupes, mais on n’a besoin de rien d’autre). Des Coupes sont posées bien haut comme des trophées : on a accompli ce qu’on voulait.

Dans le Tarot de la Fortune, une personne se tient sur un fauteuil luxueux (bonne assise, ancrage, soutiens solides), devant une maison remplie de coupes (foyer heureux, accomplissement matériel qui satisfait au niveau émotionnel). On a tout ce dont on a besoin, et on n’hésite pas à partager avec les autres, comme un puits intarissable.

Le Tarot Thoth nomme cette carte « Bonheur ». Toutes les Coupes se remplissent, s’abreuvent les unes les autres, ce qui est donné est reçu en retour. Les Coupes remplissent le cadre, on ne manque de rien.

Le Tarot of the Spirit montre comme un arbre au tronc arc-en-ciel, d’énergie pure, lumineuse, satisfaisante, puissante. Des sphères comme des Lunes croissantes en forment les fruits : on s’épanouit, on grandit ensemble, en communauté, on est connecté’es aux autres et on ne néglige personne, parce qu’ils sont notre miroir.

Le Tarot of the Divine fait référence au conte arabe du prince Tàj al-Mulúk et la princesse Dunyà (Mille et Une nuits), où le prince a dû faire preuve de patience, persévérance et astuce pour montrer son amour à la princesse, qui se refusait à tout homme. On les voit finalement tomber amoureux’ses sur la carte.

Dans le Tarot del fuego, des coupes sont suspendues en l’air et abreuvent de leur contenu inépuisable tout une petite prairie fleurie. Les papillons butinent jusqu’à satiété. Tout est abondant, riche, éclos, magnifique.

Le Starman Tarot montre une personne habillée de dorures, assise sur un très élégant sofa, en train de trinquer (à nous). Un Soleil énorme brille derrière elle, appuyant sa réussite, son rayonnement, son influence, son côté chaleureux, enthousiaste, heureux.

Le Tarot de Bruegel dit : « Le soleil brille en dépit des méchants. » On peut voir des gens boire et trinquer, de façon sereine et détendue, sous la bénédiction d’un ange et d’une personne auréolée. Après le froid, le Soleil fait son apparition, douce et réconfortante.

Dans le Tarot de Bosch, on a construit son nid dans un arbre, on l’a façonné, on l’a décoré, on a assuré son petit confort, dans la créativité, l’envie de beauté, d’originalité, de luxe. Par contre l’oiseau est seul : il serait peut-être temps de partager, vu qu’on a à profusion ?

Le Tarot de la conscience nomme cette carte « Seigneur du Bonheur Matériel ». On peut apercevoir une personne dans une robe bien bouffante, à la coiffure élaborée, qui est peut-être en train d’aménager une pièce avec de lourds bibelots. Ou peut-être est-elle à une réception, cherchant une personne pour danser, en trinquant avec son entourage, en se faisant plaisir.

Le She Wolfe Tarot montre une femme qui se tient devant Jupiter, devant une ouverture dans le cosmos qui lui promet élévation et merveilles. Ses mains se rejoignent dans son dos en un rayonnement lumineux : une énergie nouvelle s’éveille en elle. Tout semble possible.

Le Serpentfire Tarot montre un petit guéridon sur un sol dallé au milieu du désert : on est parti’e de rien et on s’est créé son petit monde de confort et de luxe. On a suivi ses rêves (la lampe magique), on a eu ses souhaits accordés, on peut profiter du contentement.

9 De bâtons

Le Movie Tarot montre 9 bâtons qui s’élèvent de la terre vers le ciel, avec un potentiel de multiples étoiles contenues dans leur ornement (possibilités spirituelles, foi, envie d’élévation personnelle). Ils barrent encore le Soleil, mais il est proche.

Le Tarot des éléments lie cette carte au Rayonnement, à Atar, Dieu persan du feu, au Soleil et à Mars. C’est une carte de puissance, de volonté, d’action, et aussi de soumission, d’écrasement sous une autorité (tout dépend où on se situe). L’esprit (la tête) s’élève, tandis que le corps a du mal à suivre, peut-être.

Dans le Néo Tarot, on voit une personne qui se tient devant une barrière de bâtons, qui s’appuie sur l’un d’eux (pour ne pas tomber ou renforcer la protection), et qui se cache les yeux. Les ombres sont projetées au sol : on est arrivé’e haut mais on se rappelle des échecs, des obstacles, des peurs, on a du mal à voir le positif.

Dans le Modern Witch Tarot et le Tarot de la Fortune (basés sur le Rider-Waite-Smith), on peut voir une personne qui prend la garde devant une petite ouverture dans la barrière de bâtons qui se dresse juste derrière. Au loin des montagnes : on protège ce qu’on a durement gagné, ce pour quoi on s’est battu’e.

Le Tarot Thoth nomme cette carte « Force », sous l’influence de la Lune en Sagittaire. Il y a un certain équilibre dans cette carte, régie par l’expansion, la curiosité, la volonté, mais aussi par les émotions, le caché, les doutes.

Le Tarot of the Spirit appelle cette carte « Eye of Fire », et on peut effectivement voir un oeil qui porte une montgolfière (grâce au feu), au-dessus de monts. On est porté’e par sa curiosité, son envie de s’élever, son insatiabilité, sa foi.

Le Tarot of the Divine fait référence à Vassilissa-la-très-belle (conte russe), maltraitée par sa belle-mère et ses filles. Seule la poupée offerte par sa mère, aux étranges pouvoirs, lui permet de tenir le coup lorsque, envoyée chez Baba Yaga, elle fait face à de nombreuses épreuves. Finalement, elle obtient vengeance.

Dans le Tarot del fuego, on peut voir une personne à deux têtes qui grimpe sur une échelle vers un arbre. Tout est en feu, et on n’a qu’un verre d’eau pour l’attiser. Une tête aimerait s’enfuir, l’autre aimerait agir. On hésite entre ce qu’on sait être juste et sa lâcheté, ou encore entre le besoin d’apporter son aide et le besoin de penser à soi.

Le Starman Tarot montre une personne encerclée de bâtons, qui combat des idées sombres, une difficulté venue du néant qu’elle n’a pas pu anticiper. Sous le sol, on voit des personnes dans une posture de fermeture, les genoux dans les bras, qui représentent possiblement les peurs, les angoisses, qui nous paralysent, même quand on a gagné en force et conviction.

Le Tarot de Bruegel dit : « L’orfèvre connaît l’or et le maraîcher connaît les choux ». Chacun’e possède la puissance de sa propre expérience et expertise, il ne sert à rien de chercher à tout savoir ou faire, et plutôt s’allier, plutôt qu’envier.

Le Tarot de Bosch montre une personne qui contient plusieurs bâtons derrière son dos, mais ils sont empêtrés dans des tiges, ce qui l’empêche d’avancer. Il va falloir lâcher prise, peut-être les lancer pour de bon dans le trou qui se trouve là. Pour progresser, il faut renoncer à certaine choses, laisser partir le passé, se libérer.

Le Tarot de la conscience nomme cette carte « Seigneur de la Grande Force », on peut y voir un’e fier’e guerrier’e sur sa monture, présentant son épée brandie. On ne recule devant rien, même si on s’élance plutôt vers l’arrière que l’avant.

Dans le She Wolfe Tarot, une personne a grimpé tout en haut de dunes (épreuves), à la force de son propre bâton. Elle est encadrée par deux obélisques (stabilité, structure, élévation). La Lune est géante derrière elle, les énergies peuvent être perturbées, les émotions fortes, mais la foi peut en être renforcée.

Le Serpentfire Tarot montre deux léopards qui se font face, museau à museau, dans une posture de reconnaissance ou bien de défi. Derrière des gnous paissent tranquillement. Peut-être qu’on se dispute un objectif avec quelqu’un, qu’on convoite ce que veut aussi l’autre, qu’on essaye de trouver un terrain d’entente. Ou qu’on fait la paix, enfin.

9 de deniers

Le Movie Tarot montre 9 Deniers, en cours de gravure : 2 semblent presque terminés, 2 sont entre deux, et les autres encore vierges. C’est un processus qui demande travail, persévérance. On peut voir des feuilles de trois arbres différents : on a plusieurs projets en cours.

Le Tarot des éléments lie cette carte à la Forêt, à Savitri, Roi hindou du ciel, et à Vénus et Pluton. Une personne s’élève dans les airs, en proposant divertissements et légèreté, tandis que deux personnes dansent, profitent. La terre est bien labourée, on célèbre le travail bien fait et l’arrivée prochaine des récoltes.

Le Néo Tarot montre une personne qui marche sur l’or, à l’environnement luxueux, abondant, savamment décoré. On s’est assuré sa propre réussite, on profite de son confort, on est dans la légèreté (l’oiseau).

Dans le Modern Witch Tarot, une jardinière cultive son potager : certaines choses sont prêtes à la récolte, d’autres encore en cours de germination. On est en phase avec son environnement, on travaille sur le long terme, on récolte les fruits de son labeur avec patience, sans précipitation.

Dans le Tarot de la Fortune, une femme richement vêtue se tient dans son jardin, et profite de l’abondance. Elle s’occupe de plusieurs choses en cours, et ses projets sont fertiles (grossesse, oeuf éclos). Ses idéaux sont élevés, elle fait tout pour s’assurer d’atteindre ses objectifs. L’environnement est important, on le chérit.

Le Tarot Thoth nomme cette carte « Gain », on peut y voir des pièces de monnaies frappées de figures importantes, qui semblent indiquer qu’on atteint un certain statut, une bonne notoriété, un rayonnement puissant.

Le Tarot of the Spirit nomme cette carte « Zenith » : les fruits de nos efforts sont prêts à être amassés, les étoiles indiquent la chance, la réussite, la guidance et l’élévation. Il s’en échappe un rayonnement lumineux, presque aveuglant : on a une grande influence.

Le Tarot of the Divine fait référence à une légende vietnamienne, où un orphelin gagne les faveurs d’un roi qui lui offre sa fille en mariage et un toit. Chassé par le roi ensuite pour ingratitude, il refait sa vie grâce à la force de ses bras et ses pastèques, et regagne le même niveau de vie.

Dans le Tarot del fuego, on peut voir un corps ouvert, avec les organes bien visibles. Peut-être pour montrer tous les rouages qui font fonctionner un corps, que rien ne fonctionne de façon « magique », et que c’est grâce à tout ce travail combiné qu’on est vivant’e.

Le Starman Tarot montre une personne entourée de trésors, de fantômes et de démons dans sa grotte. Un faucon est posé sur son bras, lui offrant lucidité, prévoyance et vigilance. Elle ne se laisse pas tenter et reste sur sa voie.

Le Tarot de Bruegel dit : « Chacun sait ce qui bout dans sa marmite ». On s’occupe de ses propres affaires plutôt que de se laisser distraire par les marmites des autres. On est aussi invité’e sur la carte à prendre un temps de repos et de loisir, pour ne pas être que dans le travail et s’épuiser à courir.

Dans le Tarot de Bosch, une personne porte un lourd panier bien rempli sur son dos. Pour continuer à avancer toujours au même rythme, avec une jambe peut-être cassée, elle s’est bricolé une prothèse, et même une troisième jambe, pour aller plus vite. On a besoin de tenir la cadence coûte que coûte, sans se préoccuper des effets sur soi.

Le Tarot de la conscience nomme cette carte « Seigneur du Gain Matériel » : on voit une personne sur une monture, qui s’avance vers l’avenir, avec une coiffure élaborée, signe de richesse, d’élégance.

Le She Wolfe Tarot montre deux femmes qui présentent élégamment une entrée dans un portail richement décoré, en déroulant le tapis rouge, vers une fontaine (puits intarissable d’abondance). Vénus est là, signe de confort, de plaisirs, de beauté. Serait-ce les portes du paradis ?

Le Serpentfire Tarot montre une femme au milieu du désert, de laquelle nait une source : elle a assuré que ses besoins soient satisfaits, peu importe l’environnement. On ne voit pas ses bras, ce n’est plus un temps d’action mais un temps de repos, la Vierge s’est assez démenée, elle peut profiter de son accomplissement.