V - Le Hiérophante

Le Hiérophante

Mots-clés

Foi, bénédiction, croyance, conseil, guide, sagesse, expérience, enseignement, vocation, autorité, mysticisme, spiritualité, idéalisme, mission, révélation, union, alliance, initiation, transmission…

Dogmatisme, sectarisme, fanatisme, intolérance, partialité, pédantisme, prosélytisme, abus de pouvoir…

Astrologie

Le Hiérophante est associé aux Gémeaux : curiosité, besoin de savoir, de questionner et d’argumenter, connaissance, échanges, inspiration, sociabilité…

On peut aussi l’associer à : Vierge, Taureau, Capricorne, Mercure et Saturne.

Description de la carte

Le Hiérophante est assis contre deux piliers au-dessus desquels flottent des planètes : il détient les secrets de l’Univers, de la marche du monde. Son environnement est blanc, ce qui symbolise la pureté, la sagesse, la divinité, la lumière et la vérité. Il tient d’une main un bâton avec des branche sur trois niveaux qui représente son pouvoir, et de l’autre main une clé, qui indique qu’il est le seul à même de conter la parole vraie. Sa couronne se divise également en trois niveaux plus deux supplémentaires qui le désignent comme un dieu sur Terre : clairvoyant, omniprésent, capable de juger. Deux personnages se tiennent devant lui, en attente de recevoir l’enseignement, ou bien la bénédiction pour un projet d’union.

Aspects positifs

Conseils judicieux, principes et valeurs morales. Relations basées sur des échanges enrichissants et profonds, sur la confiance. Envie de faire profiter son entourage de ses connaissances et de son expérience. Aperçu d’une dimension plus vaste de l’existence. La religion comme lien, communauté spirituelle. Se sentir poussé par une sorte de mission, se mettre au service des autres. Bonne organisation et gestion, situation confortable. Connaissance des erreurs à éviter. Soutien d’une personne bien placée. Hautes fonctions professionnelles. Recherche d’emploi, examens favorisés.

Aspects négatifs

Manque de discernement et d’éthique. L’ego prend le pas sur la réflexion et sur l’envie de servir les autres. Urgent de remettre en question ses acquis, ses croyances. Soucis d’éducation, mauvais enseignement. Aucune démonstration affective, détachement, paternalisme. Tromperie, escroquerie. Tendance à s’autoproclamer expert’e alors que le sujet n’est pas maîtrisé. Empêchement d’avancer ou d’être soi-même à cause de traditions obsolètes. Angoisse de l’inconnu. Quelqu’un de plus haut placé reprend un projet personnel et s’approprie la reconnaissance.